La taupinière


Tel que vu à la télévision vénéré dans le Voir
mai 28, 2009, 5:30
Filed under: Musique | Étiquettes: , , , , ,

Bon bon bon. Vous la voulez ma critique du nouvel album d’Omnikrom. Non? C’est pas grave, j’aime me convaincre que vous manifestez de l’intérêt pour moi, c’est à ça que ça sert, un blogue.

commePour faire changement, je partais avec une idée négative. Les singles que j’avais entendus (Comme à la télévision, Salir l’écran) ne m’avaient pas charmés. Trop sains, cheesy. Fallait s’y attendre, le dernier album, Trop banane, donnait quand même dans le gentil-gentil, si on compare avec ce qui s’était fait chez Omnikruche avant. Dans les entrevues, les gars parlaient d’un album plus « mature ». Question is: est-ce qu’on veut vraiment un Omnikrom mature? J’ai de vieux albums de Dubmatique si je veux me faire faire la morale, merci.

Mais! J’ai été surprise, agréablement: j’ai bien aimé le produit. Très bon beats, j’ai trouvé que parfois le combo musique/refrain sonnait plus hip hop US qu’avant, mais c’est pas un reproche, c’est cool, et c’est éclectique à la fois. (Tout le monde aime ploguer le mot éclectique). D’ailleurs, par maturité, je crois qu’on a voulu parler de souplesse et de risque a aller vers d’autres styles, vers des trucs un peu plus complexes, mieux pensés. Y a des collaborations avec Hugo Mudie (aka le gars des Sainte-Catherines dont j’sais pas prononcer le nom) et nul autre que la plantureuse Coeur de poussin. Deux pièces qui bottent des têtes, à mon humble avis. Mes préférées. En osant comme ça, fallait s’attendre à manquer une marche. La chanson Feel Collins est cette marche: un espèce de remake de In the air tonight (blasphème!) avec des voix de tuyaux, mi-chantées, mi-rappées, tout le long, ouf. Une traduction mot pour mot du vrai refrain de Phil, ouf. « Oh Seigneur! » Mais bon, un désastre sur treize tracks, c’est quand même pas mal. Ils pouvaient se le permettre, sachant très bien que leurs fans de 14 ans les suivraient même s’ils avaient sortis un album de covers de la compagnie créole. Et moi aussi, j’ai suivi.

À quand le passage à Sherbrooke? J’avais beaucoup aimé la dernière tournée. Hâte de voir ce qu’ils nous auront construits pour la prochaine, et j’espère quand même avoir droit à Ça sent le xxx ce soir et autres vieux chef d’oeuvres lyriques.

TOP 5 DES RHYMES QU’OMNIKROM N’ENDISQUERONT PLUS
5 « Oups, j’ai taché tes draps, je m’excuse, je visais ton visage »
4 « Tu me passionnes en tout cas, j’peux te lécher tes deux trous, t’es sale, j’men fou, j’te nettoie »
3 « C’pas parce que tu portes des ovules que tu mangeras pas d’claques »
2 « Quand je m’amène la plupart des filles deviennent des chiennes, les autres sont pu sûres d’être lesbiennes, elles adorent toutes le goût d’ma crème »
1 « Toutes les filles qui ont eu mon pouce dans l’cul portent un macaron avec ma face dessus »*

* N’a jamais été endisquée

Publicités


Pause Laval – Le Matos
avril 30, 2009, 8:01
Filed under: Musique, Shows et événements | Étiquettes: , , , ,

 Y a de la broussaille ici! C’est que La taupe se prélassait en bikini, dans la cours arrière de son habitat parental. Vacances post-stage et pré-session universitaire oblige. Et ‘savez pas quoi? Des langues sales prétendent l’avoir aperçu en train de lire… Twilight. En vacances à Laval, qu’est ce qu’on ferait pas! Comme prévu, elle a ajouté un peu de hip à son séjour en allant voir Numéro#.

Je ne m’étendrai pas sur Crube et Rocipon (non?) puisque je l’ai déjà fait, mais je dirai que j’ai été agréablement surprise. Même si y avait pas salle comble (Laval, vous savez…) je crois qu’on a eu droit à un pas pire show. Sans rappel, mais pas pire quand même. Mon petit frère a adoré, il m’a remercié et m’a même dit « je t’aime ». Ouais, un bon show. Parlons plutôt du band de la première partie, que je voyais pianoter  sur ses claviers pour la première fois: Le Matos.

Je sais pas si c’est que je suis trop habituée aux petites salles, mais un show qui commence à 8 h 30, je suis jamais trop dedans en partant. C’est peut-être parce qu’ils avaient oubliés de fermer les stores (Laval, vous savez…) aussi, mais non , je déconne. Tout ça pour dire que j’ai trouvé que les gars faisaient d’excellents beats, vraiment, mais qu’à la longue, à jeun, dans une salle à moitié vide, ça peut devenir long. Je sais pas si les gars le prennent mal, quand ils jouent les beats des autres (remixes d’Omnikrom, Coeur de pirate, Numéro#) et que la foule est en délire alors que c’est triplement moins le cas quand ils jouent leurs propres compos. Perso, j’le prendrais plus comme un message. Ou alors c’est moi qui contredire le headline de ce blogue en étant trop mainstream. Soit. Faut laisser une chance. Les hochements de tête démesurés des Matous m’ont convaincus que c’était quand-même-bon! Je vais retourner les voir au Téléphone rouge à Sherby le 30 mai, le show devrait commencer un peu plus tard. On s’y voit?

matos4

http://www.myspace.com/lematos
(Regardez le matériel dont ils disposent et comprenez pourquoi Le Matos. Eh.)